Bienvenue sur le site du Doyenné de Marche-en-Famenne



«Heureux ceux qui marchent suivant la loi du Seigneur ! »
(cf. Ps 118, 1)


Notre Eglise a de la chance...

Depuis de bien nombreuses années, je vais dans les diocèses de France. Désormais, nombre de mes interventions sont douloureusement centrées sur la crise des abus et des agressions sexuels commis dans l’Église. Le procès Preynat qui vient de s’ouvrir à Lyon est le symbole de ce désastre.
Comment alors ne pas être admirative, au cœur pourtant de tant de gravité ? Rencontrer tant et tant de visages, partout et entendre le besoin de vérité, de comprendre et de questionner, toucher la volonté de rester membre actif de cette Église, vivant de sa foi, la confessant, la partageant, dans la liberté qui fait la dignité de l’humain comme du disciple du Christ.
Désir ardent que l’Évangile avance, en ce monde, mais aussi en nous et dans nos communautés. Qu’elles soient plus vraies, libres, accueillantes. Que le souci de la conduite de l’Église soit plus ouvert, davantage partagé. Notre Église a une chance et une force immenses : elle est composée de femmes et d’hommes de toutes sensibilités, situations de vie, formations, professions, âges. Mettre cela à profit dans la dynamique même des communautés, et non seulement pour remplir tel ou tel service économique, liturgique ou de catéchèse.
Tant d’intelligence, de générosité, de goût de l’autre, sont là, au cœur de tous ces croyants.
À l’occasion du 50e anniversaire de l’institution du Synode des évêques par Paul VI, le pape François en 2015 disait : « Le chemin de la synodalité est le chemin que Dieu attend de l’Église du troisième millénaire ». Ce que déploiera le document de 2018 de la Commission Théologique Internationale (CTI) : « la synodalité dans la vie et la mission de l’Église ».
La synodalité, ou ce chemin que parcourent ensemble tous les membres du peuple de Dieu, sans exclusion, à la suite du seul qui soit le Chemin, le Christ. La synodalité, un cheminement qui ne peut se faire les uns sans les autres, en réciprocité et se fait à partir de la réalité, des questions, des aspirations bien concrètes des communautés.
Alors vraiment un immense merci à ce peuple bigarré et profond. Que notre Église, chacun, nous en soyons dignes.

Véronique MARGRON



Encore des changements dans les horaires dans le secteur de Marche_:
La vie nous pousse en avant et demande chaque jour des aménagements.
La vie religieuse, elle aussi, subit les suites des décisions prises chez nous et ailleurs. Mais chacun fait ses choix et les responsables régionaux en tiennent nécessairement compte.
Ainsi notre évêque actuel, Pierre Warin, a dans son programme le souhait de voir des célébrations dominicales qui sont des signes visibles du royaume de Dieu qui se construit sur terre et pour cela, il nous demande d’y veiller dans notre coin.
De plus, nous devons combiner avec les nouvelles fonctions de l’abbé Barbieux qui est devenu président du Grand Séminaire à Namur et vicaire épiscopal, ce qui impliquera une moindre présente dans notre coin, même s’il reste en même temps curé de Marloie.
C’est ainsi que nous aurons dans notre secteur pastoral de Marche 4 lieux de célébration le dimanche_: Aye, Marche, Marloie, Waha, ….
Le samedi se vivra en tournante une fois par mois entre les églises de Champlon, Grimbiémont, Hargimont, Humain, Lignières, On, Roy. C’est ainsi qu’une messe sera célébrée à l’église de Humain tous les 2ès samedi de chaque mois, les autres samedis, nous serons donc invités à la clinique à Aye où il y a une messe le samedi à 17h00.
Il reste toujours la possibilité d’assurer une messe en semaine dans chaque village dans les maisons particulières (comme le faisaient d’ailleurs les 1ers chrétiens).

Pour ceci, prendre contact avec l'abbé Henri MARECHAL au 0473732008.

P.S._: ce programme commence au mois de novembre. :
le samedi:
à 17h00 à Grimbiémont (1er), roy,- (2e), Lignieres (3e) et Champlon (4e)
à 17h00 à la chapelle de l'hôpital
à 18h00 à Marche et à Marloie
à 19h00 à On (1er), Humain (2e) et Hargimont (3e)

le dimanche
à 9 h.30 à Marche et à Waha
à 09h45 à Marloie,
à 11h00 à Aye

les lundi, mardi et mercredi à 18h00 à Marche
le 1er et 3e mercredi à 14h00 à "La Reine des Prés à Waha
le jeudi à 08h30, à Marche
le vendredi à 10h45, à la "Douce Quiétude" à Aye et à 16 h.15 au home Libert à Marche.



Notre doyenné fait partie du diocèse de Namur, en Région Wallonne (Belgique).
Il est constitué de l'ensemble des paroisses situées sur les communes de Hotton, Marche-en-Famenne, Nassogne, trois communes de la province de Luxembourg et Somme-Leuze, commune de la province de Namur.
Nos paroisses sont des lieux de vie, constitués de femmes et d'hommes qui s'efforcent de travailler ensemble à la construction d'un monde où il fait bon vivre aujourd'hui et qui demain sera meilleur encore.
Elles tentent de le faire de bien des manières en restant toujours en lien fidèle avec Jésus, avec l'Eglise universelle et avec toutes les personnes de notre temps, sans aucune distinction.
Elles s'inspirent des valeurs de l'Evangile et veulent se mettre au service de tous.
Bref, nos paroisses, c'est l'Eglise près de chez vous ; les bâtiments "églises" bien sûr, mais surtout les communautés qui s'y rassemblent.

Les équipes pastorales d'animation du Doyenné se réjouissent de votre visite.



Haut