Bienvenue sur le site du Doyenné de Marche-en-Famenne



« « Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche »
(Mt 3, 1-12)


Campagne d’Avent 2019 - Dire Nous
La collecte pour soutenir les projets de Vivre Ensemble, dont MIC-ADOS chez nous, aura lieu aux messes de ces 14 et 15 décembre.
Nous, tous ensemble, solidaires !
Face à la montée de l’individualisme, de l’indifférence et au creusement des inégalités sociales et économiques dans notre société, notre campagne d’Avent appelle cette année encore à défendre les droits humains, mais également à construire des « nous » solidaires et à tisser des liens. La Déclaration universelle des droits de l’homme (DUDH) affirme le droit de tous les êtres humains à mener une vie conforme à la dignité humaine. À ce titre, elle engage à lutter contre l’exclusion et la pauvreté. Mais force est de constater qu’il ne suffit pas que des droits humains existent pour être connus et respectés. Les attaques contre le droit des migrants, la criminalisation de la solidarité et la triste constance de l’indice de pauvreté dans notre pays en sont quelques exemples bouleversants. Et pourtant, depuis 1948, ces droits sont censés exister pour toutes et tous « sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation (…) » Art. 2 de la DUDH. Ainsi, comme les associations soutenues par Vivre Ensemble nous le démontrent, encore cette année, le droit à la dignité n’existe que s’il est connu et reconnu par un collectif, un « nous », des « nous », sans lesquels aucune société humaine ne saurait exister.
En ce temps de l’Avent où nous nous affairons à préparer les festivités de Noël, des questions se posent : Qu’as-tu fait de ton frère ? De quel(s) « nous » avons-nous besoin pour vivre ? Nous réaliserons alors que sans des « nous », nos « je » n’existeraient tout simplement pas. Il faut des « nous » pour vivre, pour nous nourrir, nous dé- placer, nous guérir, nous divertir, nous éduquer. Et bien au-delà, nous avons besoin de « nous » pour trouver du sens, de l’aide, du réconfort, de la joie et de l’espérance. Or, ces « nous » ne survivent pas sur papier. Le réel est là pour nous le rappeler chaque jour : ils sont à incarner, à faire vivre et à protéger lorsqu’ils sont fragilisés.
Comment construire une société plus juste et fraternelle, qui lutterait collectivement contre l’exclusion, la pauvreté et la précarité, tout en appelant chaque citoyenne à la responsabilité et à l’engagement personnel ? Nous espérons que les réponses proposées par les associations que nous soutenons vous inspireront. Et qu’elles vous donneront envie d’accueillir, d’aider et de faire vivre des « nous » ouverts sur le monde, des « nous » engagés à protéger notre nature et notre humanité.
Cette année encore, nous pouvons veiller à vivre un Avent SOLIDAIRE et à garder notre porte, notre esprit et notre cœur ouverts pour partager la joie de la fête. Nous pouvons aussi nous engager à passer de la parole à l’action et à utiliser nos droits individuels (droits de vote, d’association, d’expression) pour raviver des « nous » perdus ou menacés, ou pour en créer de nouveaux. Car ce n’est qu’ensemble, par une solidarité active et qui n’exclut personne, que nous parviendrons à faire respecter nos droits : les droits (de tous les) humains !

Vous préférez faire un virement ? Verser votre don sur le compte d'Action VIVRE Ensemble BE91 7327 7777 7676. Une attestation fiscale vous sera envoyée pour tout don de 40 euros ou plus !

Encore des changements dans les horaires dans le secteur de Marche_:
La vie nous pousse en avant et demande chaque jour des aménagements.
La vie religieuse, elle aussi, subit les suites des décisions prises chez nous et ailleurs. Mais chacun fait ses choix et les responsables régionaux en tiennent nécessairement compte.
Ainsi notre évêque actuel, Pierre Warin, a dans son programme le souhait de voir des célébrations dominicales qui sont des signes visibles du royaume de Dieu qui se construit sur terre et pour cela, il nous demande d’y veiller dans notre coin.
De plus, nous devons combiner avec les nouvelles fonctions de l’abbé Barbieux qui est devenu président du Grand Séminaire à Namur et vicaire épiscopal, ce qui impliquera une moindre présente dans notre coin, même s’il reste en même temps curé de Marloie.
C’est ainsi que nous aurons dans notre secteur pastoral de Marche 4 lieux de célébration le dimanche_: Aye, Marche, Marloie, Waha, ….
Le samedi se vivra en tournante une fois par mois entre les églises de Champlon, Grimbiémont, Hargimont, Humain, Lignières, On, Roy. C’est ainsi qu’une messe sera célébrée à l’église de Humain tous les 2ès samedi de chaque mois, les autres samedis, nous serons donc invités à la clinique à Aye où il y a une messe le samedi à 17h00.
Il reste toujours la possibilité d’assurer une messe en semaine dans chaque village dans les maisons particulières (comme le faisaient d’ailleurs les 1ers chrétiens).

Pour ceci, prendre contact avec l'abbé Henri MARECHAL au 0473732008.

P.S._: ce programme commence au mois de novembre. :
le samedi:
à 17h00 à Grimbiémont (1er), Roy,- (2e), Lignières (3e) et Champlon (4e)
à 17h00 à la chapelle de l'hôpital
à 18h00 à Marche et à Marloie
à 19h00 à On (1er), Humain (2e) et Hargimont (3e)

le dimanche
à 9 h.30 à Marche et à Waha
à 09h45 à Marloie,
à 11h00 à Aye

les lundi, mardi et mercredi à 18h00 à Marche
le 1er et 3e mercredi à 14h00 à "La Reine des Prés à Waha
le jeudi à 08h30, à Marche
le vendredi à 10h45, à la "Douce Quiétude" à Aye et à 16 h.15 au home Libert à Marche.



Notre doyenné fait partie du diocèse de Namur, en Région Wallonne (Belgique).
Il est constitué de l'ensemble des paroisses situées sur les communes de Hotton, Marche-en-Famenne, Nassogne, trois communes de la province de Luxembourg et Somme-Leuze, commune de la province de Namur.
Nos paroisses sont des lieux de vie, constitués de femmes et d'hommes qui s'efforcent de travailler ensemble à la construction d'un monde où il fait bon vivre aujourd'hui et qui demain sera meilleur encore.
Elles tentent de le faire de bien des manières en restant toujours en lien fidèle avec Jésus, avec l'Eglise universelle et avec toutes les personnes de notre temps, sans aucune distinction.
Elles s'inspirent des valeurs de l'Evangile et veulent se mettre au service de tous.
Bref, nos paroisses, c'est l'Eglise près de chez vous ; les bâtiments "églises" bien sûr, mais surtout les communautés qui s'y rassemblent.

Les équipes pastorales d'animation du Doyenné se réjouissent de votre visite.



Haut