Paroisses Saint-Etienne à Waha et Saint-Pierre à Champlon

Abbé Jean SOKAY
Place de l'église, 7
6900 WAHA
084/31 19 95
jean.sokay@skynet.be
__________________________________________________________________________________

Informations

Feuille paroissiale actuelle de Champlon - Grimbiémont - Hollogne - Lignières - Roy et Waha
Feuille paroissiale précédente de Champlon - Grimbiémont - Hollogne - Lignières - Roy et Waha ___________________________________________________________________________________

Horaire des célébrations



A Waha
messe dominicale :
Dimanche : 09h30
en semaine :
1er et 3e mercredi : 14h00 à "La Reine des Prés"
2e mercredi : 18h00 à l'église paroissiale
4e et 5e mercredi : 18h00 à domicile (si demande)

A Champlon
messe dominicale : Samedi à 19h00
en semaine : à domicile à 18h00 (suivant demande)
___________________________________________________________________________________

Organisation de la vie paroissiale

Pour l'organisation concrète de la vie paroissiale, rendez-vous via la page d'accueil du Doyenné

__________________________________________________________________________________

A propos de ...

Waha et Champlon-Famenne

Le haut plateau situé à l'orée du bois de Labori sur les hauteurs du village offre un vaste panorama sur les bois de Famenne et du Condroz, les premiers contreforts de la forêt d'Ardenne et la vallée de la Hédrée. Cette vallée tire son nom du cours d'eau qui la traverse.

Ancienne église Saint-Martin Siège d'une seigneurie à l'époque carolingienne, Waha possédait au 10e siècle une église paroissiale, alors dédiée à saint Martin. Implantée sur un cimetière de l'époque mérovingienne, c'était l'une des églises-mères du doyenné de Behogne-Rochefort. Elle desservait à l'origine une paroisse englobant le centre de la Famenne : Waha, Marche, Grimbiémont, Marenne, Roy, Champlon, Charneux, Lignières, Harsin, Verdenne, Chavanne, Bourdon et Hollogne. Cette vaste communauté fut peu à peu démembrée, mais l'église Saint-Martin menaçant ruine ne fut démolie qu'en 1798. Une paroisse plus modeste s'organisa autour d'une nouvelle église dédiée cette fois à saint Etienne et construite en surplomb du sanctuaire disparu.

Eglise Saint-Etienne

église de Waha
Entourée par les murs d'un ancien cimetière et jouxtant un tilleul vieux de plusieurs siècles, l'église romane de Waha est l'une des plus anciennes du pays. Classée au Patrimoine majeur de Wallonie, elle fascine par sa sobriété. Cette église est un témoin exceptionnel de l'art de bâtir dans les campagnes à l'époque romane et un témoin émouvant de la Foi à travers les siècles.

Les historiens ne s'accordent pas sur la date exacte de construction de cette église, malgré la présence dans cet édifice roman d'une pierre dédicatoire de 1050 (sertie dans la nef, à droite du choeur). Cette pierre ne concerne-t-elle que l'oratoire privé du comte de Waha ? L'église a-t-elle été érigée en plusieurs phases (10e et 11e siècles) ou en une seule (soit au 11e, soit au début du 13e siècle) ? Quand accéda-t-elle au rang d'église paroissiale ? Peut-être au début du 13e siècle lorsque l'abbaye de Saint-Hubert la fit desservir par des chanoines de Nassogne.



Le saint Patron : saint Etienne
Etienne était l'un des sept diacres de l'Eglise primitive. Il avait été choisi parmi les Apôtres pour s'occuper de l'aumône et des secours aux pauvres (Actes des Apôtres, ch.6 et 7). Mort lapidé, il est le premier martyr chrétien. Sa vie et sa légende sont racontées dans les vitraux très lumineux que Jean-Michel Folon a créés en 2004-2006 pour l'église de Waha.

L’église s’orne de plusieurs statues en bois polychrome (calvaire, saint Sébastien, sainte Barbe) attribuées au Maître de Waha, sculpteur anonyme de la première moitié du 16e siècle, qui a œuvré pour diverses églises de la région.

Dalles funéraires
Outre des fonts baptismaux de 1590, l’église conserve sous la tour plusieurs dalles funéraires du 15e au 18e siècle, ainsi qu’une dalle aux armoiries du roi Philippe d’Espagne, provenant peut-être de l’ancienne Porte Haute de la ville de Marche.

Montages audiovisuels
Deux montages (l’un dans le fond de l’église à gauche, l’autre dans un petit local en retrait à la gauche du chœur) explicitent le patrimoine de cette église (richesse archéologique, œuvres du Maître de Waha et vitraux de Folon).

Voisinage immédiat
Dans le voisinage de l’église paroissiale actuelle, diverses constructions attirent le regard : en contrebas, une tour carrée du 17e siècle en moellons calcaires, intégrée dans une ferme ; un château néo-classique des années 1842-44 ; au n°2 rue du Maquis, la ferme dite "des blancs curés", ancien presbytère de l’église Saint-Martin disparue (logis du 16e siècle ; dépendances du 18e siècle) ; au n°4 rue du Maquis, ancienne ferme à colombages et pisé du 17e siècle.


Champlon-Famenne est un village-clairière accroché au versant sud-est de la cuvette famennoise. Autrefois, les vergers étaient peuplés de cerisiers et, aujourd’hui encore, le village célèbre chaque année la Fête des cerises. église de Champlon
On découvre dans le village quelques belles maisons (soit en blocs calcaires, soit à colombages et pisé), un abreuvoir en pierre bleue et diverses fontaines récentes.


Chapelle Saint-Pierre


Construite en 1875 en briques, elle est de style néo-roman.